Scroll to top

Amélioration de la qualité en EHPAD : les démarches à connaître


- janvier 8, 2023 - 0 comments

Mise en place et maintien d’une démarche qualité en Ehpad : actions, évaluations internes et externes et prévention des risques

Face à un contexte social et sanitaire évolutif, on doit s’assurer que les résidents des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) puissent bénéficier d’un haut niveau de qualité des services et des soins. Aujourd’hui, découvrir les actions à mettre en place pour garantir une meilleure qualité dans un Ehpad, ainsi que les évaluations internes et externes qui viennent consolider ce processus et prévenir divers risques, est essentiel.

Qu’est-ce qu’une démarche qualité en Ehpad ?

Une démarche qualité est un processus de mise en œuvre d’un contrôle constant et systématique des procédures, des objectifs, des pratiques et des prestations qui sont proposées par un établissement médico-social comme un EHpad. Ce principe se base sur les besoins et les attentes des usagers et leur offre une satisfaction à travers une amélioration significative de la qualité de services et des soins.

L’objectif principal d’une démarche qualité est l’amélioration continue. Cette approche a pour mission principale de créer un cadre adaptable à l’ensemble des acteurs du milieu, notamment la direction, le personnel, les résidents et leurs proches afin d’offrir la prestation la plus optimale aux bénéficiaires. Dans le cas des Ehpad, il faut veiller à ce que tous ses membres puissent bénéficier d’un accompagnement optimal pour leur permettre de rester autonomes le plus longtemps possible.

Les différentes actions à mettre en place pour améliorer la qualité

Le premier pas vers une mise en place efficace de la démarche qualité, est l’appel à une réflexion collective. Pour cela il faut définir les objectifs et valeurs à atteindre en s’appuyant sur les connaissances de l’ensemble des acteurs. La gestion, les processus, le fonctionnement interne, etc., sont autant de sujets abordés afin de trouver comment apporter plus d’efficacité et de prévention en matière de service et de soin.

De plus, des audits sont régulièrement effectués en interne (par l’équipe) ou par un organisme certificateur externe afin d’améliorer la qualité des travaux et services proposés. Ces derniers évaluent les pratiques mises en place, diverses conformités, le respect des procédures, ainsi que le bon fonctionnement des ressources humaines, matériels et technologiques. De plus, le résultat doit être documenté pour une éventuelle évaluation supplémentaire.

Par ailleurs, il faut savoir que la satisfaction des usagers est très importante pour l’image et l’amélioration constante dans un Ehpad. Ainsi, le personnel doit adopter une attitude appropriée et positive en toutes circonstances, pour garantir le bien-être et l’accompagnement des résidents. Dans ce cadre, les professionnels peuvent proposer des activités de loisirs et de divertissement pour offrir un meilleur cadre de vie à ceux qui sont accueillis au sein des différents services dédiés.

Comment évaluer le niveau de qualité ?

Évaluations internes : processus, outils et indicateurs utilisés par l’EHpad

L’Ehpad a mis en place un système de contrôle interne. Ce système de contrôle interne se compose d’un ensemble de procédures, processus, outils et indicateurs qui permettent d’évaluer le niveau d’efficacité du personnel, les conditions sanitaires sur site comme la gestion des stocks ou la propreté des locaux et des chambres, les réglages et procédures mises en place pour assurer la sécurité des résidents, et tous les autres aspects liés à la qualité de vie et de soin.

De même le directeur de l’Ehpad peut faire appel à un conseil ou à un organisme extérieur spécialisé dans l’analyse des pratiques professionnelles. Ce type d’aide permet une meilleure évaluation par rapport aux règles et lois en vigueur et à ce que veut mettre en œuvre le management de l’EHpad.

Évaluations externes : organisme certificateur, audit interne/externe…

L’organisme certificateur est chargé d’analyser plus en profondeur les pratiques mises en œuvre par l’établissement. En contrôlant les procédures et outils mis en place, il pourra traiter le risque relatif à la qualité des soins. L’audit interne porte sur toutes les activités régulières qui contribuent à améliorer la prestation des services ainsi que sur la satisfaction des usagers et des familles.

Les audits externes sont proposés par des organismes extérieurs spécialisés pour étudier plus précisemment les actions effectives de l’Ehpad. Cet audit externe vise à évaluer si toutes les mesures mises en place correspondent aux normes ainsi qu’aux lois en vigueur. Il évalue aussi si le niveau de qualité est satisfaisant et s’il offre une prestation optimale pour tous ses usagers.

Quels sont les risques liés à une mauvaise gestion de la qualité ?

Une mauvaise gestion de la qualité des services et des soins délivrés par l’établissement peut entraîner des conséquences néfastes pour tous les acteurs impliqués. En effet, si l’EHpad ne respecte pas les normes et les lois en vigueur, il est susceptible de recevoir des amendes et des sanctions pouvant aller jusqu’à la fermeture pure et simple.

De plus, si la qualité n’est pas optimale, cela peut engendrer une détérioration de la vie quotidienne des usagers en Ehpad. Ces derniers risquent d’être confrontés à des problèmes sanitaires et de santé, un climat général défavorable pour l’accueil et le bien-être, ainsi qu’une mauvaise image vis-à-vis des familles. Cela aura donc également un impact direct sur le personnel et son travail.

Quelles mesures peuvent être prises pour prévenir ces risques ?

Le management du personnel doit être cloisonné en plusieurs niveaux, notamment le niveau administratif, le niveau technique, le niveau stratégique et le niveau politique. Il est alors possible de mettre en place une série de mesures afin d’améliorer la qualité des services proposés. Parmi celles-ci, on retrouvera :

  • La formation continuedu personnel pour une meilleure adaptation aux conditions présentes ou futures
  • La communication/consultation: écoute active permettant aux usagers ou aux familles d’exprimer leur opinion sur les prestations proposées
  • L’amélioration des relations entre usagers et personnel: créer un climat de bienveillance, respect et dialogue entre chacun
  • La prise en charge individualisée des usagers: cibler les besoins spécifiques de chaque personne accueillie afin de mieux l’accompagner
  • La mise en place d’outils technologiques: pour une gestion plus évoluée et phasée des données liées à la qualité des prestations proposées

Une démarche Qualité efficace est la clé du bon fonctionnement d’un Ehpad. Les actions internes et les audits externes permettent d’assurer une surveillance constante, d’améliorer les processus et de satisfaire les usagers. Si ces procédures ne sont pas appliquées, le risque est grand pour la santé des résidents et pour la réputation de l’Ehpad.

C’est pourquoi il est nécessaire que le management se fasse de manière professionnelle avec les outils mis à disposition, tout en tenant compte des besoins et attentes particulières chaque usager. La finalité est alors que chacun puisse profiter pleinement de la qualité des services offerts par l’Ehpad.